Jan 30, 2013 - Blog Bedonnant    1 Commentaire

De l’angoisse des projets à finir.

Je ne suis pas  du genre à finir les projets que j’entreprends. C’est triste à dire. Mais je t’avais averti dans mon premier article, que je n’étais pas constante et tout… Tu le vois bien, que je ne publie plus depuis le mois de septembre.

La perte de poids est vraiment un projet. Plus petit, bien sûr, que le projet d’avoir une bonne estime de soi.

Dans le dernier article, je disais avoir eu un moment de réflexion (parce qu’encore là, il y a eu un laps de temps entre 2 publications), qui a mené au fait qu’il faut s’aimer pour maigrir et non maigrir pour s’aimer, ce que je crois encore très vrai.

Entre le mois de septembre et aujourd’hui, l’équivalent de tout un océan a coulé sous les ponts, j’ai l’impression.

Le parachèvement de la session d’hiver 2012 suivi de très (trop!) près de la session écourtée d’automne. Dont la fin m’a littéralement traumatisée et épuisée. Je l’ai terminé entre deux rigodons, entre Noël et le jour de l’An.

Mais plus encore. J’ai réalisé et je réalise un autre projet aidant à la fois l’estime que j’ai de moi et ma perte de poids. Un petit problème grave que j’avais et qui n’est pas totalement disparu…

J’hésite à te le dire. J’ai peur que tu sois choqué… Mais, t’inquiète, je fais tout ce qui faut pour régler ça.

Par choix: je te le dirai seulement si tu me le demandes. Anyway, si on est proche, tu l’sais déjà.

Tout ça pour dire que j’ai une envie folle de finir le défi…

… mais que, parfois, je n’ai pas le courage de mes folles ambitions.

 

Je m’adresse à toi qui a une bedaine.

T’as beau te dire: ouais, il faut que je maigrisse. Mais  quand t’as l’âme d’un vieux Garfield devant son téléviseur… Quand t’as le gène de la paresse. Quand l’amour de la dolce vita te coule dans les veines à l’année longue… Avoue que c’est vraiment pas facile de faire perdurer la résolution longtemps.

Parce que c’est vraiment dur de se lever et de se “grouiller le cul”.

Parce que c’est encore plus difficile de s’empêcher de manger du sucre raffiné, des frites, name it.

Parce que le pire, c’est de ne pas se rendre compte des résultats tout de suite.

(c’est faux de faire croire aux gros qu’on récolte le fruit des efforts instantanément. fuck that)

Ça fait que partir en grand, avoir des défis à long terme, comme dans le cas de mon blog. C’était peut-être pas l’idée du siècle finalement.

L’idéal, je crois, c’est d’y aller au jour le jour. Selon moi, la perte de poids est une guerre où les grandes victoires se célèbrent les jours où t’as finalement décidé de te lever et de bouger. Ou encore toutes les fois où tu as fait un bon choix alimentaire plutôt que de manger des hamburgers.

Le décompte arrête pas de décompter. Et moi, je n’ai fait qu’engraisser ou perdre ce que j’avais pris (mais encore là, ce n’est pas certain). Il reste 4 mois, et j’angoisse.

Si c’est le cas; encore une fois j’aurais échoué un projet que je m’étais fixée. Mais j’espère que non.

Il ne faut pas non plus se juger trop sévèrement. Tu sais, l’autoflagellation, c’est telllllement moyennageux!

Ça me fait penser à ceux qui arrêtent de fumer et qui finissent par recommencer: l’important, ce n’est pas “l’échec” de la tentative. Mais le courage que tu as eu en arrêtant, même si ce n’est que pour quelques temps.

Je considère la démarche de la perte de poids très similaire. L’essentiel, ce n’est pas de trouver pourquoi ça n’a pas marché, mais plutôt de corriger le tir.

Ce qui s’en vient:

D’ici au mois de mars, mon plan est de faire entre 30 minutes et une heure de Wii (particulièment du jeu Exerbeat), minimum 4 fois par semaine. Et de manger le plus de légumes et de fruits possibles.

Que se passera-t-il rendu au mois de mars? Le défi 5-30-équilibre, auquel mon ours et moi nous sommes inscrits, débutera.

Je t’invite à t’y inscrire dès maintenant! Clique ici


Partage cet article!



1 Commentaire

  • C’est bien vrai je suis d’accord, moi non plus je ne suis pas reconnue pour ma constance et je vis dans le vite fait bien fait… qui ne fonctionne pas vraiment ici. J’adore quand tu dis qu’on doit s’aimer pour vouloir changer pas changer pour s’aimer. Je crois qu’on peut se fixer de tout petits objectifs afin de vivre pleins de victoires au quotidien et également ne pas changer le monde en une journée !! Pour ma part, un de mes problèmes dans ce domaine est mon manque d’eau, je peux boire 1 verre d’eau par….. 3 semaines :s Ainsi mon défi est de boire 2 grands verres d’eau par jour et si tu savais la satisfaction que j’en retire le soir quand je dis à mon copain : J’ai bu mon eau !!! Tout est dans les victoires quotidiennes et dans la planification.
    Et tu as tellement raison par rapport à succomber aux bonnes choses ( gras/sucre…) moi j’essai de ne pas me mettre dans les situations dangereuses ex: jamais de biscuit à la maison ou de chip, mais je suis tellement souvent au resto 🙁
    Quoiqu’il en soit je continue de t’encourager à écrire puisque ce que tu vis représente ce que la majorité vis alors le lire se fait sentir moins seule !
    Vive les corps et esprits en santé !!

Tu as quelque chose à dire? Laisse un commentaire!

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.